Un brin d’histoire Bienvenue sur mon site de généalogie des Audet!
Bienvenue Je me présente Un brin d'histoire Nicolas Audet Mes liens favoris Album photos Cousins-Cousines
Ce site est personnel et protégé par les droits d'auteur en mode Copyright, © conception Lyne Audet le 16 Décembre 2002 pour la famille Audet et mise à jour le 15 novembre 2014.  
J'ai fait ce site sans aucune prétention de ma part.  L'information contenue dans ce site peut porter certaines erreurs, je m'excuse à l'avance de tout inconvénient que cela pourrait causer!
Pionniers gaspésiens (descendants d'Acadiens)      Les premiers arrivants se sont installé dans la Municipalité de St-Alphonse-de-Caplan, qui à l'époque se nommait Municipalité de  Musselyville, elle a porté ce nom jusqu'en 1953. A cette époque, vers les années 1891 et s'échelonnant sur les années suivantes,  des gens venus de paroisses avoisinantes se lancent à la dure besogne du défrichage. C'est un appel non vers le large, mais vers  l'intérieur du pays... vers la montagne. Le défi est grand, mais eux aussi rêvent de terres bien à eux.  Ces gens venus de New Richmond, Nouvelle, Carleton, Maria, Bonaventure et Caplan réussiront là où d'autres ont échoué. Ils  feront également preuve d'un grand courage. Ils n'ont pas compté les longues journées qui se rythmaient d'une « noirceur l'autre ».  Pour préparer un lopin de terre, y construire une maison et rendre la terre tout autour meuble et fertile, ils ont cumulé talents,  ingéniosité et dur labeur. Il fallait pour en devenir propriétaire avoir rempli certaines exigences gouvernementales payer comptant un  cinquième du prix d'achat du lot et le reste payable en 4 versements annuels égaux, défricher et mettre en culture au moins 10 acres  et construire une maison d'au moins 16 pieds par 20. Malgré tous ces règlements en vigueur, plusieurs s'installèrent sur les lots en  squatters. Sûrement, c'étaient tous des amoureux des odeurs du sol, des chants de clairières, des aubes matinales et des soleils  couchants.  Le premier recensement datant de 1892 dénombre 36 personnes.  Faisaient partie des arrivants de la première heure ou se sont ajoutées au fil des années, les familles suivantes : Émésie  Laviolette, Napoléon Cyr, Albert Cyr, Napoléon Babin, François Cyr, Ferdinand Cyr, Philias Cyr, Hippolyte Audet, Pierre Leblanc,  Ferdinand Audet et François Parent qui occuperont l'ouest du rang 8.  S'éparpillaient de l'ouest à l'est les familles : Octave Audet, Polycarpe Goulet, Charles Miousse, Narcisse Miousse, David  Goulet, Marcellin Poirier, Désiré Leblanc, Salomon Leblanc, David Mercier, William Cyr, Calixte Mercier, Isidore « Belly » St-Onge,  Ovila Bujold, Louis Bujold, veuve Guillaume Laviolette, André Thibodeau, Charles Cyr, Narcisse Cyr et sûrement quelques autres  familles colonisatrices. Au rang 7, avec les familles belges nommées précédemment, vivaient Aubin et Thomas Bond, Napoléon Bujold, Honoré Alain,  Lin Garant et Joseph Cormier.  Dans le rang 5, habitaient les familles Théophile Bujold, Philippe Bujold, Lévy Poirier et Paul Poirier.  Au rang 9, nous retrouvions les familles Yves et Jacques Barriault, Abraham Landry, Mathias Cyr et Guillaume St-Onge.  Quelques familles étaient établies au rang 10. C'étaient les familles Joseph Plaisance, Firmin Dubé, Pierre Aspirot et John England.  La vie s'éveillait et fourmillait de toute part.  (Référence : St-Alphonse 1899-1999 Publié par Imprimerie de la Baie des Chaleurs inc. New Richmond. Juin 1999.) Vous pouvez consulter la chronique généalogique de Nicolas Audet et de ces descendants! 
Un brin d'histoire qui remonte vers 1891 qui montre les débuts d'un village St-Alphonse-de-Caplan, où c'est installé un de mes ancêtres Hypolithe Audet!
Mon arbre avec Heredis Lyne Audet
Armoirie des Audet Un brin d'histoire